2 In Life/ Travel

Voyage & coup de pouce : Les ZTL en Italie, fourbitude absolue

Aujourd’hui je viens te conter ce fléau qui touche les touristes en Italie (notamment les français, on va pas se cacher). Il s’agit des ZTL, aka Zona Traffico Limitato (zone de trafic limité hein, mais c’est assez transparent comme nom).

Les ZTL, C’est quoi ?

Ce sont des zones de villes uniquement accessibles aux riverains et interdites à la circulation certaines heures de la journée, pour toute personne n’ayant pas une plaque minéralogique du coin.

Les ZTL sont déterminées par des panneaux blancs dont le centre est  marqué d’un cercle aux contours rouge. Les accès aux villes sont contrôlés par des bornes dotés de caméras, permettant de relever les plaques minéralogiques et d’envoyer la prune directement au bénéficiaire.

Où les trouver (bien qu’on souhaite pas tomber dessus) ?

Dans la plupart des centres historiques de villes en Italie. Ça va de Cagliari, en Sardaigne, à Florence en Toscane.

Le piège ?

Le soucis, c’est que souvent, ces zones sont mal signalées et ne laissent malheureusement pas le droit à l’erreur. De nombreux touristes se plaignent  notamment du fait qu’on ne leur laisse aucun moyen de s’expliquer, étant donné que tout ce joli système est automatisé.

Le plus souvent, lorsqu’un touriste arrive par malheur dans une ZTL, c’est un accident, rien de volontaire. C’est qu’il est à la recherche d’un lieu précis, son hôtel ou un monument. C’est pour cela que la plupart trouvent le système injuste et le considère comme un piège à touriste évident, considérant que les habitants du coin, eux, ils savent très bien ou se trouvent les ZTL et évitent d’y entrer (Hhhééé, c’est pas faux) !

Que faire ?

Tout simplement vérifier sur internet quels sont les coins ou il est possible de trouver des ZTL, en se rendant sur les sites internet des villes que tu comptes visiter. C’est encore le plus simple. Sinon tu peux aussi tabler sur le fait d’informer tous tes copains/famille, avant le départ, de la tronche qu’à ce panneau, pour que chacun puisse le repérer sur place.

Je suis passé dans une ZTL, que faire ?

Il est à noter que la plupart des amendes aux particuliers n’arrivent même pas jusqu’à leur pays. En France, un accord permet maintenant aux policiers d’envoyer ton amende au commissariat de ta ville. Tu reçois alors une convocation et là, tu paies ton amende, qui repart en Italie.

Si tu as loué une voiture sur place en revanche, bonne chance ! La plupart des loueurs ne renvoient pas l’amende au client et se contente de te prélever purement et simplement, ou de l’ajouter à tes frais de location. Je suis pas certaine de la légalité de la procédure, mais en général ils ne prennent pas non plus le temps de t’informer, alors sois vigilant !

 

Bonne route !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    travelingaddress
    15 décembre 2016 at 20 h 32 min

    ça ne m’est jamais arrivé (heureusement!) par contre en Sicile on s’est trouvés face aux rues en sens interdit. Problème: elles étaient toutes en sens interdit! Nous n’arrivions pas à en trouver une pour nous ramener; finalement, on a dû rappeler le loueur pour qu’il récupère sa voiture et la gare dans la bonne rue 🙂

    • Reply
      iziaeverday
      16 décembre 2016 at 9 h 47 min

      J’ai connu la même situation à Florence ! 🙂 Les rues italiennes sont pleines de surprises ! 🙂

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :